Témoignages de 3 élèves de Tle Bac pro SAPAT

Marie, Léa et Maélys ont commencé la formation théorique du BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) en mai 2021 lorsqu’elles étaient élèves en 1ère BAC Pro Sapat.

Depuis leurs vacances sont bien remplies et leur projet professionnel se précise…

Témoignages :

Marie : « J’ai passé la 1ère partie du BAFA en mai 2021 au Lycée Vallon Bonnevaux. Le BAFA m’a ouvert à l’animation. Après avoir validé ma première partie, j’ai décidé de passer le diplôme complet. J’ai contacté plusieurs structures, et j’ai été acceptée dans un centre de loisirs situé dans le département de la Marne (51). Ce stage très instructif de 17 jours a conforté mon choix d’orientation qui se portera vers l’animation. Je vais passer ma 3 eme partie du BAFA la première semaine des vacances de Noël, ce qui me permettra d’avoir le diplôme complet. Pour moi, obtenir ce diplôme est un plus pour mon parcours, non seulement cela permet d’appliquer un tarif plus élevé pour le baby sitting, de valoriser mon CV mais c’est surtout une super expérience de vie. Si je peux donner un conseil, c’est de profiter de cette expérience pour mieux se connaitre. «

Léa : « Nous avons effectué la première partie du BAFA au lycée. A la fin de la semaine, le formateur nous a donné un document afin de transmettre nos informations personnelles à des centres de loisirs pour trouver un stage de validation ou pour travailler : nous avons donc décidé de le remplir. Au bout de quelques jours la directrice du centre de loisirs de st Didier de la Tour qui travaillait avec l’organisme Famille Rurale a eu nos informations et nous a contacté afin de passer un entretien d’embauche ».

Maélys : « J’ai travaillé tout le mois de juillet, au côté des enfants de 3-5 ans et 6-11 ans. Il a fallu trouver différentes activités, des jeux… pour les occuper et qu’ils s’amusent en sécurité. Grace au BAFA j’ai également pu travailler au centre de loisirs de Torchefelon au mois d’aout et au centre de loisirs d’Heyrieux au mois d’octobre, et je compte continuer à travailler grâce au BAFA pendant encore quelques temps pour ensuite pouvoir financer la partie Approfondissement. »